Je partage cette histoire véridique avec tous ceux qui se sentent comme emprisonnés dans une carapace qui les empêche de faire jaillir leur créativité.

Cette carapace est un véritable carcan que vous avez consolidé au fil des années en fonctionnant avec des concepts adoptés de la société, les schémas inculqués depuis l’enfance par votre famille, votre éducation scolaire ou religieuse.

Le Bouddha d’or est une statue en or, la plus importante au monde, qui se trouve à Bangkok (Thaïlande), dans le Wat Traïmit.

Le temple lui-même est très petit, il ne fait probablement pas plus de 10 mètres sur 10. Mais, dès qu’on y rentre, on est stupéfié à la vue d’un bouddha d’or massif mesurant plus de trois mètres. Il pèse plus de 5.5 tonnes C’est tout un spectacle – ce bouddha d’or massif qui vous en impose par sa hauteur en même temps qu’il jette sur vous un sourire plein de bonté et de bienveillance.

En 1957, un groupe de moines s’était vu confier la tâche de transporter un bouddha d’argile de leur temple à un autre site. Leur monastère devait être déplacé pour permettre la construction d’une autoroute traversant Bangkok. Quand on entreprit de soulever l’idole géante à l’aide d’une grue, son poids était tellement élevé que la statue commença à craquer. De plus, il se mit à pleuvoir. Le moine supérieur, qui s’inquiétait des dommages que la pluie pourrait causer au bouddha sacré, décida de remettre la statue par terre et de la couvrir d’une large bâche pour la protéger.

Plus tard, ce soir là, le moine supérieur alla vérifier l’état du bouddha. Il alluma une lampe de poche et dirigea le faisceau sous la bâche pour voir si le bouddha était resté sec. Quand le faisceau atteignit l’endroit où la statue avait craqué, il vit un petit éclair jaillir sous l’argile et cela lui sembla étrange. En regardant de plus près ce trait de lumière, il lui vint à l’esprit que l’argile cachait peut-être quelque chose. Il alla chercher un ciseau et un marteau au monastère et se mit à fendre l’argile. Au fur et à mesure que tombaient les tessons d’argile, le petit trait de lumière devenait de plus en plus brillant. Plusieurs heures de travail passèrent avant que le moine ne se trouve face à face avec l’extraordinaire bouddha d’or massif.

Les historiens croient que plusieurs siècles avant la découverte du moine supérieur, tandis que l’armée birmane s’apprêtait à envahir la Thaïlande (qu’on appelait alors le Siam), les moines Siamois, conscients de l’imminence de l’attaque, couvrirent leur précieux bouddha d’une couche d’argile afin que leur trésor ne soit pas pillé par les Birmans. Malheureusement, il semble que les Birmans aient massacré tous les moines, et le secret bien gardé du bouddha d’or massif perdura jusqu’à ce jour fatidique de 1957.

Alors êtes-vous conscient que le moment est venu pour vous de faire sauter ce carcan qui vous emprisonne depuis si longtemps?

Comment? Simplement en prenant conscience que l’or du bouddha c’est vous-même, votre moi profond dont je vous parle dans mes articles c’est Votre trésor ! Apprenez à le faire rayonner pour votre plus grand bonheur et celui de votre entourage. L’univers se mettra aussitôt à votre service pour vous aider à concrétiser votre rêve de vie. Soyez attentif aux signes qui viendront éclairer votre chemin.

Ne vous triturez pas le cerveau en cherchant de grandes révélations c’est bien plus simple: Il suffit d’ouvrir les yeux pour regarder en conscience avec le coeur ce qui se passe autour de vous dans votre vie de tous les jours, une rencontre, une chanson, une conversation entendue impromptue, une affiche dont les mots ou les images répondent justement aujourd’hui à votre question.On appelle cela la synchronicité amusez-vous à développer cette capacité en toute circonstance, ça marche je vous le garanti et en plus c’est amusant .

Je vous encourage sincèrement à jouer la vie, dansez votre vie, cultivez la puissance de la joie.

Reprenez les commandes de votre vie c’est ici et maintenant que ça se passe, vous êtes le créateur de votre réalité au présent.

Le bouddha a dit: « Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était et aies confiance en ce qui sera »

Citation de William James: »Beaucoup de gens croient qu’ils pensent alors qu’ils remettent simplement en ordre leurs préjugés« 

Savez-vous que ce sont justement ces préjugés qui ont contribué à la construction de votre carapace ? Le jugement est un véritable poison.Le pire est celui que vous faites à propos de vous-même. Faites vous un cadeau: Ne vous jugez plus, aimez-vous, soyez compatissant envers-vous-même, célébrez chaque réussite si petite soit-elle votre coeur palpitera de joie et de gratitude.

Je suis comme vous, je suis tombée dans tous ces pièges, voilà pourquoi je veux témoigner ici de la joie immense qui vibre en moi chaque fois que j’expérimente l’amour de qui je suis sans me juger, me condamner ou me sentir coupable ou égoïste. je suis juste moi et c’est merveilleux.

Vous méritez le meilleur, vous le savez.