La programmation est un danger quand elle est installée depuis l’enfance avec des intentions plus ou moins conscientes de manipuler  d’éduquer, de « dresser » le petit garçon ou la petite fille. L’effet pervers inconscient c’est que cet enfant n’a pas le libre arbitre, il subit ce qu’on lui impose.
Le pire, c’est que les adultes pensent bien faire, ils ont de bonnes intentions, ils croient que leur rôle est de forger le caractère de l’enfant en fixant des règles souvent strictes ils disent même: » c’est moi qui commande, il est trop petit, il verra quand il sera grand il me remerciera »…
Vous avez certainement connu cela au moins une fois dans votre vie.
Aujourd’hui j’ose qualifier d’abus de pouvoir ces méthodes d’éducation . Le développement de l’enfant ne peut pas s’épanouir dans un tel contexte. Il est urgent de considérer l’enfant dès sa naissance et même avant, comme une personne qui jouit de tous ses sens , qui est capable de ressentir la vibration subtile de chaque paroles ou acte posé à son endroit. Il comprend tout et intègre tout dans son inconscient , donnons lui le meilleur pour lui.
La communication d’amour bienveillant passe par l’écoute, la douceur des mots et des gestes. Expliquer pourquoi on interdit ceci ou cela, demander l’approbation de l’enfant, montrer l’exemple est un cadeau inestimable pour aider votre enfant à faire ses choix en connaissance de cause. On n’obtient rien par l’autorité encore mois par le pouvoir.
Un adulte peut-il se sentir glorieux d’asservir un être sans défenses?
Donnez-lui les bons outils, les bonnes armes pour qu’il développe son sens critique, son pouvoir  créatif , vous aurez un jeune « bien dans ses baskets » pour le plus grand bonheur de tous.
Apprenons à nos enfants à être responsables d’eux-mêmes alors, la paix fleurira dans le monde.Ils sauront faire des choix conscients à chaque étape de leur vie, nous devons être des guides, sans nous imposer à eux, ils sont dignes de respect et de confiance autant que nous-même devons l’être pour eux. Quand le coeur parle, ça se fait tout seul.
Voici une légende indienne à méditer:
Il était une fois un petit garçon de 8 ans, qui s’appelait Chun.
Dans la chine antique, c’était un prénom courant. 
Chun était un garçon comme les autres : curieux, aventureux
et intelligent. Il passait beaucoup de temps avec son grand-père, qu’il adorait.
Un jour, alors que son grand-père l’amène se promener sur le marché, Chun remarque un attroupement.
Il se faufile entre les jambes des nombreux badauds 
rassemblés.
C’est alors qu’il découvre un spectacle incroyable :
Un magnifique tigre, énorme, se trouve là, au milieu 
de la place.
Mais bien plus curieux encore, Chun remarque que l’imposant félin est attaché avec une corde aussi mince que les doigts du petit garçon.La corde est elle-même attachée à un piquet sommairement planté dans la terre battue.
Le tigre reste immobile. Il semble contraint par cette attache presque symbolique.
Il lui suffirait de tirer dessus pour déraciner le piquet en une fraction de seconde, mais il ne le fait pas. Il reste là, sans bouger, et il semble malheureux, car les tigres sont faits pour les grands espaces.
Chun est sidéré à la vue d’une installation aussi fragile pour attacher un tel fauve.
Il fait demi-tour aussi sec et court chercher son grand-père. 
Arrivé devant le tigre, le vieil homme simule la surprise pour jouer le jeu avec son petit-fils, puis tous deux se remettent en route.
Sur le chemin du retour, Chun ne peut s’empêcher de repenser à cette scène. Il demande :
– Dis grand-père, le tigre est un animal très fort,  n’est-ce pas ?
– Oui mon petit, c’est vrai. Il est plus fort que le plus fort des hommes.
– Dis grand-père, c’est vrai que le tigre est le plus grand des félins ?
– Oui mon petit, aucun autre félin ne peut rivaliser avec lui.
– Dis grand-père, est-ce vrai que dans certains pays ils sont obligés d’utiliser des éléphants pour chasser les tigres ?
– Oui c’est vrai mon petit, car le tigre est si fort, si intelligent et si déterminé qu’il faut avoir recours aux gigantesques éléphants pour pouvoir l’approcher.
– Alors, grand-père, pourquoi le tigre ne s’échappe-t-il pas ? Il pourrait casser sa corde en une seconde, mais il ne le fait pas. Pourquoi, grand-père ?
Le vieil homme observe un silence respectueux. Il s’arrête de marcher et s’accroupit devant son petit fils, comme pour insister sur 
l’importance de ce qu’il va lui dire. 
Il prend une grande inspiration, et s’adresse à son petit fils sur un ton bienveillant et solennel :
 » Vois-tu, Chun, quand le tigre était tout petit, le dresseur l’a attaché avec une énorme corde, à un gigantesque poteau planté à deux mètres de profondeur. Bien-sûr, le petit tigre a essayé de se libérer. 
 Il a tiré, tiré, et tiré encore, jusqu’à s’épuiser. Plus il tirait, et plus la corde l’étranglait.
  Un jour il a compris qu’il était inutile de se fatiguer en essayant de casser cette corde. Il n’y arriverait jamais. Alors il a arrêté d’essayer.
  Et petit à petit, à mesure que le tigre devenait de plus en plus grand, le dresseur a remplacé  la grosse corde par une plus petite, et l’énorme poteau par un simple piquet.
  Aujourd’hui le tigre a grandi, il s’est  totalement transformé. Il est devenu fort, puissant, intelligent, résistant. 
  Mais il CROIT qu’il est toujours solidement attaché. 
  Il CROIT qu’il est inutile de tirer sur la corde.
  Il CROIT toujours qu’il s’épuisera sans aucun résultat.
  Alors il reste là, tel un esclave, et il est très malheureux, car les tigres sont faits pour les grands espaces. Pourtant, il lui suffirait d’un mouvement d’épaule pour se débarrasser de cette cordelette et de ce malheureux piquet. S’il se rendait compte qu’il n’est pas réellement attaché, il ne lui faudrait qu’un geste pour se libérer. « 
 Voulez-vous une société de tigres magnifiques mais malheureux et soumis ?
Vous avez le devoir de permettre à vos tigres de vivre dans leur plein potentiel de tigre, c’est pour ça qu’ils sont sur terre. Chacun se doit de s’épanouir dans ce qu’il EST VRAIMENT!
Soyez authentiques et confiants dans vos capacités , oser les développer vous avez tout à y gagner!
 
Du fond du coeur je vous dis Gratitude

energie-vitale-cover-pileRecevez gratuitement le recueil "L'énergie vitale"

Vous serez également prévenu par email de la parution des nouveaux articles.

Inscrivez votre prénom et votre adresse email ci-dessous puis cliquez sur le bouton "Oui, j'accepte".

Confidentialité garantie - Déclaration CNIL N°1845211