Démystifier et appréhender la maladie chronique

Démystifier et appréhender la maladie chronique

Démystifier et appréhender la maladie chronique en regardant comment la maladie elle survient. Pour comprendre le processus par lequel la maladie arrive vous devez accepter l’idée d’une existence humaine au-delà des dimensions physiques et spatio-temporelles. Des lois qui vous intègrent à un tout et de ce fait vous considèrent comme un tout, ne peuvent être qu’aimantes. Elles stipulent que l’individuation équivaut à l’intégralité.

Comprenez que chacun d’entre nous, chaque individu, est constitué de parties individuelles qui constituent ensemble un grand tout, en font partie intégrante et représentent en fait ce tout.

Qu’est réellement la maladie?

La maladie résulte d’un déséquilibre qui provient du fait que vous avez oublié qui vous êtes. Cet oubli a entraîné des pensées, des actes, conduisant à un mode de vie malsain ( qui ne favorise pas la santé ) et éventuellement à la maladie.

Cet état de maladie (mal a dit…) est toujours un signal avertisseur de votre déséquilibre dû à l’oubli de vous-même.

Ce message s’adresse alors directement, brutalement à vous. En vous plaçant en face de votre déséquilibre, il vous indique aussi les étapes à franchir pour retrouver votre moi réel et la santé. Il apporte une information bien précise que, malheureusement beaucoup de gens ne savent pas, ou ne veulent pas, comprendre.

Je vous vois bondir et opposer toutes sortes d’exceptions à la règle. Mais la plupart d’entre elles se limitent à une perception de la réalité relative à notre vie terrestre c’est à dire une réalité limitée au monde physique. Ma vision personnelle est plus transcendentale.

Ma mission de vie…

Mon processus personnel d’évolution  s’est développé au cours des années où je m’initiais à la compréhension des divers corps d’énergie qui sont au nombre de 7, à la perception des forces spirituelles que l’on nomme les anges, les messagers de lumière, l’ange gardien et aussi l’étude des concepts spécifiques aux diverses religions qui finalement convergent toutes vers le Créateur, celui qui est à l’origine de tout et qui est tout.  Ce tout dont nous sommes partie intégrante.

Dans cette quête j’ai rencontré des guérisseurs pratiquant le magnétisme , la radiesthésie, la médiumnité, ayant ce que j’appelle une vision interne , c’est à dire une aptitude à voir à l’intérieur du corps, comme un appareil radiologique de rayons X. ils scannent nos organes et « voient » aussitôt les blocages.

Certains ont développé les perceptions extrasensorielles et réussissent à capter les directives émanant de maîtres spirituels sur ce qu’il convient de faire au cours des séances de soins. Ils voient les différentes couches de l’aura et les guérisons obtenues de cette manière s’étendent à toutes les dimensions de l’âme et du corps et vont bien au-delà de tout ce que l’on peut espérer obtenir par les méthodes thérapeutiques traditionnelles.

Ma tâche est devenue évidente: c’est l’âme qu’il faut guérir. Je deviendrai le réseau de communication de l’âme, pour l’aider à se souvenir de son identité et de sa destination première, en ces temps où l’angoisse et la maladie lui ont fait perdre peu à peu sa piste.

Ce travail fut très épanouissant pour moi. J’ai été amenée à expérimenter personnellement la réalité de ces guérisons souvent qualifiées de miraculeuses. Il m’a fallu constater les énormes désordres de l’énergie, étouffant l’âme et dévastant l’existence de tant de personnes.

L’humanité porte en elle une immense douleur, celle de la solitude. Elle porte aussi un ardent désir de liberté.

Mon constat

Le travail du guérisseur est un acte d’amour, un acte qui atteint ces zones endolories des affects, réveille l’espoir en douceur et la mémoire ancienne de l’identité de l’âme. Il touche à l’étincelle divine que recèle chaque cellule de notre corps et lui rappelle doucement qu’elle est Dieu et en fonction de son essence divine, ne peut que suivre inexorablement le courant s’écoulant selon la Volonté Universelle dans le sens de la santé et de la globalité.

La réalité séparée

De nos jours, de nombreux scientifiques apportent la preuve que nous sommes toujours interconnectés. Bien que nous soyons non pas des êtres séparés mais des individus (aux pleins pouvoirs) nos vieilles habitudes de pensées nous conduisent à des concepts séparatistes  parfaitement périmés et erronés.

Exemple d’interprétation de l’autoresponsabilité du point de vue séparatiste:

Un enfant est atteint du sida à la suite d’une transfusion sanguine. La position séparatiste à l’égard de l’autoresponsabilité sera: »Pauvre petite victime! » et la version populaire classique: » Les hôpitaux… un scandale… un personnel incompétent… pas de médecin le week-end etc. »

Mais l’opinion spirituelle se formule ainsi:  » Cette âme et sa famille ont choisi une bien rude leçon pour apprendre l’existence de leur réalité supérieure. Comment les aimer, les secourir le mieux possible? Comment les aider à se souvenir, à comprendre qui ils sont? » Tout être abordant les problèmes de l’existence de cette façon ne verra aucune contradiction entre le malheur et l’amour,mais, en revanche, il fera une énorme différence entre le malheur et la culpabilité.

Le choix de l’individualisation dans la totalité engage au respect et à l’acceptation de toute expérience, de quelque nature soit-elle.

Les assertions courantes du genre: « Si Dieu existait, il ne permettrait pas les guerres » ou » On ferait mieux de financer la recherche sur le cancer plutôt que d’envoyer des fusées dans la lune » sont fondées sur le séparatisme et non sur l’individuation.

La séparation prédispose à la peur, au rôle de victime, crée un sentiment d’impuissance illusoire.

La responsabilité et l’acceptation génèrent la force intérieure de créer sa propre réalité. Car si inconsciemment vous influez sur  l’issue des événements, vous pouvez aussi bien faire en sorte qu’ils se conforment à vos souhaits.

Pour y voir plus clair…

Dans votre enfance une faible proportion de vos expériences intimes (dans le sens du coeur, comme de dire intime conviction) sont perçues par votre entourage, ce qui crée un conflit intérieur entre la préservation du moi et sa confirmation par les autres.

Or les enfants ont besoin de confirmations.

Au stade de l’apprentissage vous vous fondez sur celles qui proviennent du monde extérieur. Il en résulte soit la création de mondes secrets, fantasmatiques, soit un rejet d’une grande partie de la réalité intérieure non confirmée, exigeant la création d’un lieu de stockage en vue d’une vérification ultérieure.

En d’autres termes vous bloquez vos expériences qu’il s’agisse d’images, de pensées ou de sensations. Plus le blocage est fort, plus vous vous séparez, provisoirement au moins, de portions importantes d’expériences.Vous vous enfermez littéralement hors de vous-même, créant des taches correspondant aux tampons dans les circuits, qui brisent la force du flux d’énergie dans le champ et finissent par provoquer des maladies.

Ces « pelotes » d’énergie refoulée, comprimée, vous isolent de vous-même, des autres et du monde.

Dans un prochain article j’aborderai ce processus en me référant à ce célèbre « mur » défini par les praticiens de la Gelslalt-thérapie. J’aime bien cette image que je trouve extrêmement parlante et juste.

Je vous offre ma bote secrète:

« J’ai confiance en ma situation présente car l’esprit même de la sagesse et de l’amour sont avec moi pour me guider et me soutenir. Tout s’arrange maintenant divinement bien pour moi, je trouve la solution idéale à ma situation. Merci. »

Du fond du coeur je vous dis NAMASTE

 

 

 

Recevez gratuitement le recueil "L'énergie vitale"

Vous serez également prévenu par email de la parution des nouveaux articles.

Inscrivez votre prénom et votre adresse email ci-dessous puis cliquez sur le bouton "Oui, j'accepte".

Confidentialité garantie - Déclaration CNIL N°1845211

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *